Sous la présidence effective du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique du Mali, le Centre de Recherche et Lutte contre la Drépanocytose (CRLD) procédera à la célébration de la première promotion du diplôme universitaire de drépanocytose au Mali. Ce sera le samedi 11 octobre 2014, dans l’amphithéâtre Pierre Pene de la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie où seront remis les parchemins des différents étudiants.

Diplôme inédit au Mali, le diplôme universitaire de drépanocytose a enregistré la participation de 18 étudiants en provenance du Burkina-Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et de la République Démocratique du Congo venus de divers horizons et corps de métiers : pédiatre, généraliste, interniste, hématologiste clinicien du Mali, de la France, du Sénégal et du Burkina Faso. Ils ont reçu l’encadrement d’enseignants venus d’universités africaines, de la France et du Mali.
Cette formation a été l’occasion pour le CRLD d’utiliser sa plateforme d‘e-learning mise en place par l'Agence Nationale de Télésanté et d'Informatique Médicale du Mali (ANTIM). Cet outil de visio-conférence a permis entre autres, au Professeur Frédéric Galactéros, coordonnateur du Centre de Référence des Syndromes Drépanocytaires Majeurs en France de s’entretenir avec les étudiants sur des thèmes comme : (1) structure du globule rouge, propriétés et fonctions (2) épidémiologie de la drépanocytose (3) physiopathologie de manifestations de la drépanocytose.
En plus du Directeur général du CRLD le Professeur Dapa A. DIALLO, il y avait au rang des intervenants, le Professeur Mounirou Baby, Directeur général du CNTS de Bamako, le Docteur Aldiouma GUINDO, Maître Assistant en hématologie, le Professeur Bourèma KOURIBA, Professeur agrégé d’immunologie et le Docteur Boucari A. TOURE, Assistant en hématologie à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie (FMOS).
Dans le cadre de ce programme de formation, le CRLD a bénéficié de l’appui de partenaires de référence dont les Ministères maliens de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, de la Santé et de l’Hygiène Publique et aussi la Fondation Pierre Fabre et la Direction de la Coopération Internationale de la Principauté de Monaco.
C’est à juste titre que le Docteur Aldiouma GUINDO, chercheur biologiste et Directeur Général Adjoint du CRLD, déclarait, en marge du cours inaugural le 29 septembre 2014, « cette journée est inédite en ce qu’elle vienne couronner des années de travail constant pour la création d’un cadre de formation ouvert à tous les praticiens du moment, en matière de prise en charge de la drépanocytose». 

A PROPOS DE LA DREPANOCYTOSE
La drépanocytose est la maladie génétique la plus répandue au monde. Cette maladie est  responsable d’une anémie (déficit en globules rouges) chronique.
L’anémie peut s’aggraver subitement et comporter un risque vital élevé. Dans cette situation, seule la transfusion de globules rouges peut sauver le malade. Outre l’aggravation de l’anémie, d’autres circonstances cliniques peuvent imposer une transfusion de globules rouges chez le drépanocytaire.
Toutes ces circonstances expliquent que les drépanocytaires figurent parmi les plus gros demandeurs de sang. Au Mali, 5 000 à 6 000  enfants drépanocytaires naissent par an. Parmi eux, 20% au moins auront besoin d’être transfusés en globules au moins une fois dans leur vie. A titre d’illustration, parmi sa cohorte de 3 000 malades, le  CRLD de Bamako a posé l’indication d’une transfusion sanguine chez plus de 500 patients pour des complications aigues ou chroniques de la maladie.

A PROPOS DU CENTRE DE RECHERCHE ET DE LUTTE CONTRE LA DREPANOCYTOSE (CRLD)
Le Centre de Recherche et de Lutte contre la Drépanocytose de Bamako est le premier centre de référence continental, en matière de prise en charge de malades de la drépanocytose. Il a été inauguré en janvier 2010.
Malgré les efforts consentis par l’Etat malien et les partenaires techniques et financiers à travers la création du CRLD, l’accès aux soins reste toujours limité à une infime portion de la population ; situation qui a un impact important sur la société : les enfants malades ne peuvent bénéficier du droit à l’éducation et pour ceux qui sont à l’école, le quotidien demeure difficile.

A PROPOS DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE DREPANOCYTOSE
L'enseignement était dispensé par des enseignants de rang A issus de l'Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USSTB), de l'Afrique et de la France.
La formation s'est étendue sur deux semaines. Le volume horaire total de l'enseignement est de 100 h (soit 60 h d'enseignement théorique et pratique et 40 heures de travail personnel) pour 11 modules de formation. Ce qui correspond à 5 crédits.
La composition du jury d'examen est arrêtée par le Doyen de la Faculté de Médecine et d'Odontostomatologie de Bamako sur proposition du Coordinateur du DU, le Professeur Dapa A. DIALLO. Le Diplôme conditionné à la validation des modules enseignés, est délivré sous le sceau du Recteur de l’USSTB.

CONTACT PRESSE
DESFORGES ADEDIHA. Chargé de Programme Communication et Fundraising
Tel : +223 20 22 38 98    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.