UN PLAN QUINQUENNAL POUR RENFORCER LES CAPACITES DU CRLD
Le Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose (CRLD) a tenu lundi, la 1ère session extraordinaire de  son conseil d’administration de l’exercice 2014. La cérémonie d’ouverture des travaux s’est déroulée dans la salle de conférence du centre au Point G. Elle était présidée par le Dr Ibrahima Coulibaly, conseiller technique au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. C’était en présence du directeur général du CRLD, Dapa Diallo, de l’ensemble des administrateurs ainsi que d’observateurs.
A l’ordre du jour de cette session, l’examen et l’adoption par les administrateurs, d’un document de projet d’établissement du centre. Il s’agit d’un plan de planification quinquennal des activités de la structure sur la période 2014-2018. La mise en œuvre de ce projet nécessitera des moyens techniques et financiers qui se chiffrent à 9,61 milliards Fcfa.

Le directeur  général du centre, Dapa Diallo, a rappelé le contexte de ce projet. Il a été élaboré par un comité qui s’est inspiré de l’expérience capitalisée durant ces quatre années d’activités. Cet exercice a permis de diagnostiquer la situation et de préciser les enjeux présents et futurs, a précisé le Dr Diallo, avant de saluer le comité pour son ardeur dans le travail et son respect des délais fixés.

Ce projet, a souligné le directeur général du CRLD, permettra non seulement de renforcer les capacités de recherche et de formation du centre mais aussi de développer les capacités de prise en charge de la structure.  L’enjeu  est d’aboutir à la pérennisation d’un concept qui s’attache à rendre accessibles les soins de qualité à tout le monde et à former un pôle critique de chercheurs dans le domaine.
Le Dr Ibrahima Coulibaly expliquera que ce projet est une recommandation de la dernière session ordinaire du conseil d’administration tenue en décembre dernier. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du renouveau de l’action publique instituée par les pouvoirs publics lesquels se réfèrent à la déclaration de l’OMS de 2006 qui recommande aux pays membres de faire de la lutte contre la drépanocytose une priorité de santé publique.

Le Dr Ibrahima Coulibaly a exprimé sa reconnaissance à la fondation « Pierre Fabre » et au gouvernement princier de Monaco qui ont toujours accompagné le centre dans le cadre du financement de ses activités.

Lougaye ALMOULOUD

Source : Mali-web.org